Vérification des économies
  

 

Présentation des options - Option A - Option B - Option C - Option D

Présentation des Options de Mesurage et de Vérification

Lorsque les entreprises investissent dans l'efficacité énergétique, leurs représentants veulent bien entendu savoir quelles économies ils ont réalisé et combien de temps dureront ces économies. La détermination des économies d'énergie réalisées est complexe, et nécessite un mesurage précis et une méthodologie répétable, formant un protocole de mesurage et de vérification. 

Le Protocole décrit ici est appelé "Protocole International de Mesurage et de Vérification du Rendement" (IPMVP). Ce protocole est un document présentant les procédures qui, lorsqu'elles sont mises en oeuvre, offrent aux propriétaires de bâtiments, aux entreprises de services écoénergétiques (ESCO), et aux financiers des bâtiments des projets liés à l'efficacité énergétique, et visant à quantifier l'exploitation des mesures relatives aux économies d'énergie (ECM) ainsi que les économies d'énergie réalisées. Le protocole offre une présentation générale des meilleures techniques actuelles permettant de vérifier les économies réalisées à partir de projets classiques et financés par des tiers. Il a été développé par un réseau international de membres correspondants, afin de constituer une expertise internationale et de développer un consensus au sein des professionnels à travers le monde entier. 

Les économies d'énergie réalisées sont déterminées en comparant l'utilisation énergétique d’un bâtiment, ou de certains systèmes au sein d'un bâtiment, avant et après la Mesure relative aux Économies d'Énergie (ECM). Le cas "avant" est appelé "base de référence". Le cas "après" est appelé "situation post-installation". Les situations "base de référence" et "post-installation" peuvent être recréées à l'aide des méthodes liées aux options de Mesurage et de Vérification, ou des méthodes A, B, C et D décrites ci-après. 
 

Option de Mesurage et de Vérification
 Comment les Économies Sont-Elles Calculées ?
 Coût
Option A : repose sur l'évaluation physique des modifications d'équipements afin de garantir la conformité de l'installation aux spécifications techniques. Les facteurs essentiels de performance (comme par exemple la puissance du système d'éclairage) sont déterminés par des mesurages par spot ou à court terme, et les facteurs opérationnels (comme par exemple le nombre d'heures de fonctionnement du système d'éclairage) sont fournis à partir de l'analyse des données historiques ou des mesurages par spot/à court terme. Les facteurs de performance et le bon fonctionnement sont mesurés ou vérifiés chaque année.
Calculs techniques basés sur les mesurages par spot ou à court terme, simulations sur ordinateur, et/ou données historiques. Dépend du nombre de points de mesurage. Environ 1 à 5% du coût de construction du projet.
 Option B : les économies sont déterminées après exécution du projet par des mesurages à court terme et continus, effectués au cours de la durée du contrat sur le dispositif ou sur le système. Les facteurs de performance et opérationnels sont contrôlés.  Calculs techniques utilisant des données calibrées.  Dépend du nombre et du type de systèmes mesurés et de la durée de l'analyse/du mesurage. Généralement 3 à 10% du coût de construction du projet.
 Option C : après exécution du projet, les économies sont déterminées au niveau du "bâtiment dans son ensemble" ou de l'installation, à l'aide des données historiques et des données relatives à l'année en cours, fournies par l'appareil de mesurage ou de sous-mesurage du bâtiment.  Analyse des données fournies par l'appareil de mesurage (ou de sous-mesurage) à l'aide de techniques allant de la comparaison simple à l'analyse multivariée de la régression (horaire ou mensuelle).  Dépend du nombre et de la complexité des paramètres de l'analyse. Généralement 1 à 10% du coût de construction du projet.
 Option D : les économies sont déterminées à l'aide d’une simulation des éléments de l'installation et/ou de l'installation dans son ensemble.  Simulation/modélisation énergétique calibrée à l’aide des données de facturation horaires ou mensuelles et/ou relatives au mesurage de l'utilisation finale du bâtiment.  Dépend du nombre et de la complexité des systèmes évalués. Généralement 3 à 10% du coût de construction du projet.

Seules les sections du protocole relatives aux systèmes d'éclairage sont reproduites ici. Pour plus d'informations, le protocole entier peut être téléchargé à l'adresse http://www.ipmvp.org/